Publié le
08 juillet 2022
Partager
  • Protection des publics
  • Télévision
  • Plateforme

L’Arcom protège le jeune public et ce, dès la petite enfance.

Chaque année en juillet, l'Autorité organise une campagne intitulée « Enfants et écrans » afin de sensibiliser le public aux risques liés à l’exposition des enfants de moins de 3 ans aux écrans et donner des conseils d’usage pour les enfants plus âgés.

Depuis 2008 et la délibération visant à protéger les enfants de moins de 3 ans des effets de la télévision, les chaînes de télévision participent à cette campagne en diffusant les messages de sensibilisation portés par l'Arcom. Les éditeurs ont la liberté de transmettre sous la forme de leur choix (sujets, reportages, messages etc.) les informations mises à leur disposition par l'Arcom sur ce sujet.

Les enfants et les écrans : les conseils de l'Arcom

La télévision est déconseillée pour les enfants de moins de 3 ans. L'Arcom interdit aux éditeurs établis en France de diffuser ou de promouvoir, sur leurs antennes et sur tout autre support, des programmes visant spécifiquement les enfants de moins de trois ans. L’apparition en France, en 2008, de deux chaînes à destination des bébés avait suscité une grande émotion, notamment celle de nombreux spécialistes du monde de l’enfance et des associations familiales. L'Arcom a mené un travail de recherche s’appuyant sur les auditions d’experts de la santé et de l’enfance et sur un avis du ministère de la Santé. Ce processus a donné lieu à la délibération relative aux effets de la télévision sur les enfants de moins de 3 ans.

Pour les enfants plus âgés, l'accompagnement des parents dans leur rapport aux écrans permet de les protéger mais aussi d'encourager leur esprit de découverte et de développer leur esprit critique.

Les messages de prévention portés par la campagne s’appliquent à la consommation de contenus audiovisuels, quel qu’en soit le support (télévision, tablette, smartphone, etc.). L'Arcom met à disposition ci-dessous un dépliant avec des conseils pratiques pour accompagner l’entourage familial et éducatif de l’enfant dans cet usage des écrans.

A chaque âge sa pratique des écrans

Moins de 3 ans

Veillez à préserver votre enfant des écrans (télévision, tablette et smartphone). L’interaction avec le monde qui l‘entoure est essentielle au bon développement du tout-petit (langage, motricité, etc.).

Pour l'Arcom, le ministère de la Santé et plusieurs experts, la télévision n’est pas adaptée aux enfants de moins de 3 ans car elle peut freiner leur développement, même lorsqu’il s’agit de chaînes qui s’adressent spécifiquement à eux.

Avant 3 ans, l’enfant se construit en agissant sur le monde : la télévision risque de l’enfermer dans un statut passif de spectateur à un moment où il doit apprendre à devenir acteur du monde qui l’entoure.

Il existe plusieurs étapes dans le développement de l’enfant de moins de trois ans :

  • le bébé est d’abord attiré par tout ce qui bouge,
  • puis il découvre qu’il peut agir sur son environnement
  • dès que sa motricité le lui permet, il désigne les choses et les touche
  • à partir de neuf mois, il imite sans comprendre ce qu’il voit.
  • vers un an et demi ou deux ans, il met des mots sur les choses et comprend des expressions de base.

On croit souvent que la télévision a un effet apaisant sur les tout-petits. Or, le regard du bébé est capté par le flux d’images et de sons provenant de l’écran et qu’il ne comprend pas, ce qui peut donner l’illusion d’un effet calmant. Pourtant, ce calme sera souvent suivi d’une agitation mal comprise qui amènera les parents à augmenter l’exposition à la télévision, risquant ainsi d’accentuer son effet néfaste sur l’enfant.

Moins de 3 ans
Image
Un enfant de moins de 3 ans regarde la télévision.

De 3 à 6 ans

Privilégiez des programmes adaptés sur un temps limité. Une consommation excessive d’écrans peut entraîner des troubles du sommeil, de la vue ou encore de la concentration.

À partir de 3 ans, les émissions adaptées peuvent stimuler certaines capacités de l’enfant, comme la mémoire ou la reconnaissance des lettres de l’alphabet. Mais attention à la durée : 10 minutes passées devant la télévision représentent un temps de concentration élevé pour un jeune enfant.

Il est conseillé de privilégier des sessions courtes, avec la possibilité de revoir plusieurs fois le même programme afin de comprendre l’action et les intentions des personnages… et donc d’éviter de « zapper » entre plusieurs émissions !

Entre 3 à 6 ans,un enfant réagit avec sa sensibilité. Il faut apporter une vigilance particulière sur ce qu’il regarde, car il n’a pas de recul par rapport aux images. Il ne percevra pas la différence entre la fiction et la réalité et considérera comme réelles les images effrayantes qu’il aura vues, sans avoir les mots pour exprimer ce qu’il ressent. D’où l’importance de dialoguer avec lui.

De 3 à 6 ans
Image
Une enfant de plus de 3 ans regarde la télévision.

Entre 6 et 10 ans

Accompagnez votre enfant dans la découverte des écrans.

À partir de 6 ans, l’enfant est capable de faire le lien entre ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Il commence à avoir une certaine expérience des images et peut les analyser et les commenter. Il pourrait également vouloir imiter ce qu’il a vu, d’où la nécessité de lui expliquer qu’il ne doit pas reproduire ce qu’il voit à la télévision, et de respecter sa sensibilité en privilégiant des programmes pour la jeunesse.

Jusqu’à 8 ans, seuls les programmes jeunesse sont adaptés (animation, films pour enfants, émissions éducatives ou documentaires). Il importe de limiter la durée des séances et de choisir avec votre enfant les émissions qu'il regarde, afin de lui apprendre à se repérer dans une offre de programmes.

Entre 8 et 10 ans, privilégiez les programmes jeunesse et les programmes tous publics et essayez de regarder la télévision avec votre enfant.

Entre 6 et 10 ans
Image
Deux enfants et leurs parents regardent la télévision.

Après 10 ans

Entre 10 et 12 ans, l’enfant commence à vouloir accéder de manière plus autonome aux images et diversifier les programmes qu’il regarde.

À l’adolescence, il a parfois envie de se confronter à certains contenus violents, même s’il n’en est pas émotionnellement capable. Même à cet âge et en dépit des facilités d’accès aux images dont disposent les adolescents, maintenez le dialogue avec eux sur ce qu’ils regardent ou écoutent, et continuez à leur apprendre à choisir ce qui correspond à leurs goûts et à leur sensibilité.

Quel que soit l’âge de votre enfant

  • pour une meilleure attention à l’école, éviter les écrans le matin
  • pour des repas plus conviviaux, privilégier les repas sans écrans
  • pour un sommeil réparateur, éviter les écrans avant le coucher et dans la chambre
Après 10 ans
Image
Des adolescents regardent la télévision.

Exemple de message diffusé pendant la campagne "enfants et écrans" 2022

Ressources similaires