1. Données à caractère personnel traitées par l’Arcom (finalités, bases légales et durées de conservation)

L’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom), dont le siège est situé au 39-43, quai André Citroën, 75015 Paris, est amenée à traiter des données à caractère personnel dans le cadre de ses attributions légales.  

Ces données sont traitées selon des finalités déterminées et des durées de conservation précisées dans le tableau ci-dessous :

Finalité 1 : Traitements de données collectées par le biais de formulaires internet, de courriels,  de courriers postaux et du standard téléphonique et de réseaux sociaux (hors réponse graduée) et du chatbot

Détail

Des données à caractère personnel peuvent être collectées par l’Arcom pour mener les opérations suivantes :

  • gestion des alertes du public sur un programme et élaboration de statistiques à ce sujet ;
  • gestion des informations sur la réception télévisuelle et radiophonique et la correction des problèmes de réception ;
  • gestion des déclarations de SMAD ;
  • gestion des annuaires « opérateurs » ;
  • gestion de la mission d’encouragement au développement de l’offre légale (signalement d’œuvres introuvables, signalement de difficulté d’usage d’une œuvre légalement acquise et propositions de recensement des plateformes susceptibles d’être regardées comme légales)   ;
  • gestion des formulaires de contact ;
  • gestion d’agents conversationnels « chatbot » sur la plateforme Facebook Messenger et le site internet de l’Arcom;
  • gestion de modules de conversations instantanées sur les comptes de plateformes de réseaux sociaux de l'Arcom ;
  • gestion de courriels d’information à caractère institutionnel (infolettres).

Durée de conservation : ces données sont conservées par principe le temps de l’instruction du dossier. A ce délai, peuvent s’ajouter les délais de prescription légale et d’archivage public applicables. Dans ces deux derniers cas, l’accès aux données est réduit aux services du contentieux et d’archivage et ces données ne peuvent être communiquées que de manière justifiée, ponctuelle et circonstanciée aux autres services de l’Arcom. 

Pour le cas particulier de l’infolettre de l’Arcom, cette dernière conserve l’adresse e-mail tant que la personne concernée ne se désinscrit pas (via le lien de désinscription intégré aux infolettres).

Pour le cas particulier de l’agent conversationnel (chatbot) de l’Arcom accessible depuis sa page Facebook et son site internet, cet outil peut fonctionner de deux manières :

  • à partir de questions préenregistrées proposées par le chatbot que l’internaute peut sélectionner pour obtenir les réponses associées à ces questions
  • à partir de champs libres accessibles directement sur l’interface du chatbot. Les demandes sont ensuite récupérées et traitées afin de pouvoir apporter à l’utilisateur la réponse la plus adéquate possible d'une manière efficace.

Dans le cadre de l’utilisation des champs libres, il fortement déconseillé de fournir des informations à caractères personnels durant les échanges. Les outils du chatbot ne distinguent pas la sensibilité des données fournies et n'effectuent aucun traitement particulier sur cette base. De plus, ces données ne sont d’aucune utilité pour l’Arcom et aucun partage ou croisement de données n'est effectué par le responsable de traitement. Les réponses automatisées du chatbot n’ont qu’une valeur informative et ne sont pas des prises de décision automatisées au sens de la réglementation informatique et libertés. L’Arcom procède à une suppression mensuelle des historiques de conversations des chatbots accessibles sur la page Facebook et le site internet.

Finalité 2 : Traitements de données collectées par les services chargés de la mise en œuvre de la procédure dite de la «réponse graduée »

Détail

Les données à caractère personnel collectées par l’intermédiaire des formulaires « j’ai reçu une recommandation » et « j’ai reçu une lettre de notification » participent à la mise en œuvre par l’Arcom de la procédure d’envoi de recommandations prévue par l’article L. 331-20 du code de la propriété intellectuelle (réponse graduée).

Ces données sont enregistrées dans le système de gestion des mesures pour la protection des œuvres sur internet autorisé par l’article L331-23 du code de la propriété intellectuelle.

Durée de conservation : les données sont conservées pendant les durées fixées par l’article 3 du décret du 5 mars 2010 relatif au traitement automatisé de données à caractère personnel autorisé par l’article L. 331-23 du code de la propriété intellectuelle dénommé « Système de gestion des mesures pour la protection des œuvres sur internet » modifié.

Finalité 3 : Traitements de données liées au respect du pluralisme de l'information et des programmes

Détail

Les services de l’Arcom dont les missions l’exigent ont accès à un référentiel des personnalités politiques afin d’assurer la mission d’autorité publique de l’Arcom de garantie du respect du pluralisme de l’expression pluraliste des courants de pensée et d’opinion prévu par la loi du 30 septembre 1986.

Les données à caractère personnel assimilables à des données relatives aux opinions politiques sont traitées en application du e) de l’article 9 du RGPD (données manifestement rendues publiques par la personne concernée).

Durée de conservation : ces données sont conservées dans le respect de la réglementation applicable, en tenant notamment compte des principes figurant à l’article 5 du RGPD. Elles sont retirées du référentiel lorsque la personne concernée n’est plus active dans la vie politique.

Finalité 4 : Traitements de données collectées dans le cadre des relations de l’Arcom avec des professionnels

Détail

Afin d’assurer les missions de service public de l’Arcom, ses services sont amenés à traiter des données à caractère personnel dans leurs interactions avec les professionnels (opérateurs régulés, autres autorités administratives, autorité judiciaire, organismes représentatifs du secteur audiovisuel, de la propriété intellectuelle et du numérique, représentants de la société civile, du monde académique, experts techniques, prestataires…).

Ces traitements s’inscrivent dans le cadre de l’instruction de dossiers, de la mise en place de comités d’experts ou d’observatoires, de l’organisation d'événements ou de l’exercice de fonctions supports.

Durée de conservation : ces données sont conservées dans le respect de la réglementation applicable, en tenant notamment compte des principes figurant à l’article 5 du RGPD. Les données sont conservées pour la durée nécessaire à la réalisation des finalités qui ont présidé à leur collecte et sont mises à jour annuellement.

Finalité 5 : Traitements de données collectées via les journaux applicatifs de ses sites internet

Détail

Les journaux applicatifs collectent l’adresse IP lors de la navigation sur les sites www.arcom.fr, www.csa.fr et www.hadopi.fr ainsi que l’adresse email lors de l’utilisation des formulaires. Ces données sont collectées pour des besoins de réponse à incident, notamment en cas d'attaques ou de tentatives d'attaques informatiques.

Durée de conservation : la durée de conservation de ces journaux applicatifs est d’un an.

Finalité 6 : Traitements de cookies et traceurs 

Détail

Les sites édités par l’Arcom utilisent des cookies et traceurs.

S’agissant du site www.arcom.fr

Les cookies et traceurs nécessitant le consentement de l’internaute sont gérés par un dispositif ad hoc, consultable en pied de page du site, à la rubrique « Gestion des cookies ».

La CNIL permet à des cookies strictement limités à la mesure d’audience d’être exemptés du consentement préalable de l’internaute. C’est le cas de la solution de mesure d’audience AT Internet, utilisée sur le site www.arcom.fr. Vous avez la possibilité de vous opposer à cette technologie via l’outil de gestion des cookies mentionné au paragraphe précédent.

L’outil de Gestion des cookies dépose également lui-même un cookie sur votre terminal. Ce cookie intitulé « Tarteaucitron » a pour finalité de sauvegarder votre choix en matière de dépôt ou lecture de cookies sur le site arcom.fr. Ce dernier est « strictement nécessaire à la fourniture d'un service de communication en ligne à la demande expresse de l'utilisateur » au sens de l’article 82 de la loi informatique et libertés. Il n’entraine pas de collecte de données à caractère personnel. Pour ces deux raisons, le consentement préalable et le droit d’opposition ne s’appliquent pas à ce cookie particulier.

S’agissant du site www.csa.fr

Les cookies et traceurs nécessitant le consentement de l’internaute sont gérés par un dispositif ad hoc, consultable en pied de page du site, à la rubrique « Gestion des cookies ».

La CNIL permet à des cookies strictement limités à la mesure d’audience d’être exemptés du consentement préalable de l’internaute. C’est le cas de la solution de mesure d’audience AT Internet, utilisée sur le site www.csa.fr. Vous avez la possibilité de vous opposer à cette technologie via l’outil de gestion des cookies mentionné au paragraphe précédent.

L’outil de Gestion des cookies dépose également lui-même un cookie sur votre terminal. Ce cookie intitulé « Klaro » a pour finalité de sauvegarder votre choix en matière de dépôt ou lecture de cookies sur le site csa.fr. Ce dernier est « strictement nécessaire à la fourniture d'un service de communication en ligne à la demande expresse de l'utilisateur » au sens de l’article 82 de la loi informatique et libertés. Il n’entraine pas de collecte de données à caractère personnel. Pour ces deux raisons, le consentement préalable et le droit d’opposition ne s’appliquent pas à ce cookie particulier.

S’agissant du site www.hadopi.fr

Les cookies et traceurs du site www.hadopi.fr  sont gérés par un dispositif ad hoc, consultable en pied de page du site, à la rubrique « Gestion des cookies ».

Durée de conservation : les données collectées par l'intermédiaire de ces traceurs sont conservées jusqu’à 25 mois à compter de leur collecte, conformément aux recommandations de la CNIL.    

Finalité 7 : Contenu public mis en ligne sur les sites internet édités par l’Arcom

Détail

L’ensemble du contenu public mis en ligne sur les sites internet édités par l’Arcom est conservé à des fins historiques ou archivistiques dans l’intérêt du public. Les personnes concernées peuvent exercer leurs droits informatiques et libertés dans les conditions posées par le RGPD, notamment son article 89, selon les modalités de contact prévues au point 4 de la présente politique de confidentialité. 


Bases légales.

De manière générale, les données sont traitées par l’Arcom pour la mise en œuvre de ses missions d’autorité publique ou sur le fondement d’une obligation légale à laquelle l’autorité ou un opérateur est soumis.

Dans des cas particuliers, d’autres fondements président à la collecte de données :

  • l’intérêt légitime de l’Arcom (s’agissant des journaux applicatifs des sites internet gérés par l’Arcom et de la mesure d’audience du site arcom.fr) ;
  • le consentement de la personne concernée (s’agissant des traitements de données liés aux cookies soumis au consentement préalable de l’internaute sur les sites gérés par l’Arcom).

Caractère obligatoire ou non de la fourniture des données. La fourniture des données peut être requise pour la prise en compte de votre demande.

2. Destinataires des données à caractère personnel traitées par l’Arcom

Les données à caractère personnel traitées par l’Arcom ne sont accessibles qu’à ses agents qui ont à connaître de ces informations dans le cadre de leurs fonctions. Dans certains cas limités et circonstanciés, elles peuvent être accessibles aux prestataires autorisés de l’Arcom et aux autorités légalement fondées à se faire communiquer de telles données.  

3. Sécurisation et confidentialité

Les données personnelles traitées par l’Arcom le sont selon des mesures techniques et organisationnelles sécurisées. Les agents de l’Arcom et ses prestataires sont tenus de respecter la confidentialité de vos informations.

4. Vos droits

Les personnes concernées bénéficient vis-à-vis de leurs données personnelles d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition, d’effacement et de limitation du traitement. 

Pour toute information ou exercice des droits Informatique et Libertés sur les traitements de données personnelles traitées par l’Arcom, les personnes concernées peuvent contacter son Délégué à la protection des données (DPO) en accompagnant leur demande d’un justificatif d’identité :

  • ou par courrier signé à l'adresse suivante :
    Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique
    A l'attention du délégué à la protection des données (DPO)
    39-43 Quai André Citroën, 75015 Paris

L’autorité administrative compétente en matière de traitement de données à caractère personnel est la CNIL. Celle-ci peut être saisie de réclamations liées à l’utilisation de données à caractère personnel.

  • Modalités particulières d’exercice des droits des droits des personnes concernées par une procédure de « réponse graduée » mise en œuvre par l’Arcom

Les personnes concernées par cette procédure bénéficient vis-à-vis de leurs données d’un droit d’accès et de rectification conformément aux articles 105 et 106 de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés. Le décret n° 2010-236 du 5 mars 2010 écarte en revanche expressément le droit d’opposition et fixe des délais d’effacement des données.

Pour toute information ou exercice des droits Informatique et Libertés sur les traitements de données personnelles traitées dans le cadre de cette procédure, les personnes concernées peuvent contacter le Délégué à la protection des données (DPO) en accompagnant leur demande d’un justificatif d’identité ainsi qu’en rappelant la référence figurant sur la recommandation reçue :

  • ou par courrier signé à l'adresse suivante :
    Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique
    A l'attention du délégué à la protection des données (DPO)
    39-43 Quai André Citroën, 75015 Paris

5. Engagement vis-à-vis du respect de la réglementation en matière de données à caractère personnel

Il se peut que vous communiquiez à l’Arcom des informations relatives à d’autres personnes physiques. Ce faisant, vous vous engagez à :

  1. communiquer les informations relatives au traitement de données à caractère personnel détaillées ci-dessus aux personnes physiques citées ;
  2. respecter, de manière générale, la réglementation applicable en matière « informatique et libertés ».

 

Transferts des activités de traitement de l’Hadopi à l’Arcom