Autre
Assemblée plénière
19 janvier 2022
Publié le
08 février 2022

L’Arcom a examiné les temps de parole des personnalités politiques relevés dans les journaux d’information et les magazines pour la période du quatrième trimestre de l’année 2021, sur le fondement de sa délibération du 22 novembre 2017 relative au principe de pluralisme politique dans les services de radio et de télévision..

À l’issue de cet examen, elle a constaté sur C8 la surexposition de Reconquête et a demandé aux responsables de la chaîne de veiller à une meilleure application du principe de pluralisme.

S’agissant de CNews, l’Arcom a constaté que la proportion des interventions des représentants de l’exécutif et de la France insoumise diffusées la nuit avait diminué depuis la mise en demeure prononcée par l’Autorité le 3 décembre 2021 à l’encontre de la chaîne mais que la proportion du volume horaire du bloc de l’exécutif diffusée la nuit demeurait significative sur l’ensemble du trimestre. L’Arcom a également constaté que la répartition des temps de parole était marquée par la sous-exposition du Rassemblement national.

Par ailleurs, l’Autorité a mis en garde :

  • France Culture en raison de la sous-représentation du bloc de l’exécutif et de la France Insoumise, de la forte sous-représentation persistante du Rassemblement national et de la surreprésentation du Parti socialiste ;
  • LCI en raison d’une proportion significative des temps de parole du pouvoir exécutif diffusée la nuit ;
  • Sud Radio en raison d’une très forte et persistante sous-représentation du bloc de l’exécutif, ainsi qu’une sous-représentation persistante d’Europe Ecologie – Les Verts.

Les dernières décisions de l’ARCOM