Publié le
16 mars 2022
Partager
Internet

Édito

La mise en place d’un référentiel des usages numériques constitue l’un des axes de travail du Pôle numérique Arcep – CSA (devenant le Pôle numérique Arcep - Arcom), installé depuis le 2 mars 2020.

Le Pôle numérique a pour but d’approfondir les analyses techniques, économiques et environnementales des marchés du numérique et d’accompagner les deux régulateurs dans la mise en place de leurs nouvelles missions dans le domaine du numérique. Il vise également à mettre à disposition du grand public des données de référence communes sur ces sujets.

Le référentiel des usages numériques contribue à la réalisation de ces objectifs. En agrégeant des données issues de différentes sources établies, il fournit des éléments chiffrés et centralisés sur les déploiements des réseaux fixes, la couverture des réseaux mobiles, l’accès à internet, l’équipement des foyers, les usages internet et audiovisuel. Cette deuxième édition du référentiel intègre de nouvelles thématiques, telles que la prise en compte des enjeux environnementaux du numérique au travers de l’équipement en smartphones, ou encore l’utilisation des outils de contrôle parental sur internet.

Les indicateurs du référentiel soulignent la progression toujours plus intense des déploiements des boucles locales fixes à très haut débit, portés par ceux des boucles locales en fibre optique. Désormais, une majorité de locaux équipés d’un accès internet actif dispose du très haut débit. Dans le même temps, la couverture des réseaux mobiles de quatrième génération continue de se densifier, permettant ainsi l’accroissement continu des débits moyens.

L’augmentation de la pénétration d’internet, la substitution du haut par le très haut débit, et l’accroissement de la qualité de service ont contribué à l’intensification des usages nécessitant un accès au réseau. Ainsi, le recours aux réseaux sociaux, l’utilisation d’applications de communications interpersonnelles, l’écoute de la radio en ligne, ou bien les achats en ligne, ne cessent de progresser. Cette croissance des usages s’accompagne du développement des moyens de contrôle parental. Pour protéger les mineurs des dangers de l’utilisation d’internet, une majorité des parents d’enfants âgés de 5 à 17 ans ont recours à un moyen pour contrôler leur navigation, avec pour première motivation le contrôle des contenus visionnés.

En termes d’équipement pour accéder à ces différents services, le téléviseur demeure le premier équipement des foyers, et très majoritairement connecté : 82 % des téléviseurs disposent d’une connexion à internet. Concernant les usages audiovisuels, le nombre d’utilisateurs moyen quotidien de vidéo à la demande par abonnement (VàDA) est partiellement dépendant des mesures sanitaires prises. Par ailleurs, en 2021, et malgré une baisse par rapport à 2020, la durée d’écoute individuelle de la télévision retrouve au 2 ème semestre, son niveau de 2019. Le taux d’équipement en smartphone continue de progresser chaque année, contribuant ainsi significativement à l’impact environnemental du numérique. Une très large majorité des individus (84 %) conserve leur smartphone moins de trois ans et 52 % le conservent lorsqu’ils ne l’utilisent plus. En comparaison, la vente, le don ou le recyclage restent encore des pratiques minoritaires.

Pôle numérique commun Arcep-Arcom : Référentiel des usages numériques