Réponse aux plaignants
Assemblée plénière
10 mai 2022
Publié le
14 juin 2022

L’Arcom a été alertée au sujet de l’émission Zone interdite, diffusée le 23 janvier 2022 sur M6, ayant pour thème "Face au danger de l’Islam radical, les réponses de l’Etat".

Elle a constaté, au vu de l’ensemble des échanges, que les propos tenus n’avaient pas constitué un encouragement à des comportements discriminatoires ou une incitation à la haine en raison de la religion. Elle a notamment relevé qu’il avait été rappelé à plusieurs reprises que l’ensemble des personnes de confession musulmane n’était pas visé par les propos dénonçant la radicalisation.

L’Autorité n’a pas davantage constaté de manquement de l’éditeur à ses obligations en matière de respect des droits et libertés, notamment au regard du respect des droits de la personne. Il apparaît en effet que les personnes qui s’exprimaient à visage découvert l’ont fait librement tandis que celles filmées en caméra cachée n’étaient pas identifiables.

En conséquence, l’Autorité n’est pas intervenue à l’encontre de l’éditeur du service.

Les dernières décisions de l’ARCOM